J’ai une bande de gars exceptionnels

source https://www.liege-and-basketball.be

Coach de la P4E de Belleflamme, Alex Walewyns revient sur l’excellent début de saison de son groupe et les ambitions de celui-ci ainsi que sur le niveau de jeu affiché en quatrième provinciale et sa passion du coaching.

Meneur de Belleflamme en TDM2, Alex Walewyns est également entraîneur dans son club de cœur. « C’est ma deuxième saison en tant que coach P4 et ma troisième année avec mes U15 Filles » nous apprend ce clubman. « Il y a une énorme différence dans la manière d’aborder un match en tant que coach ou comme joueur. » Et de développer son raisonnement: « Quand tu perds un match en tant que coach, tu te remets en question sur de nombreuses décisions – les remplacements, les changements de défense par exemple. Mais j’ai la chance d’avoir une bande de gars exceptionnels et cela facilite le travail. Je peux me concentrer sur le basket et moins sur les à-côtés et les conflits.«

Depuis le début de saison, les résultats sont positifs pour Alex et son groupe. « Nous avons bien démarré avec cinq victoires en autant de rencontres mais ce que nous montrons pourrait être meilleur » nuance-t-il. « Nous affrontons des zones 2-3 et nous avons du mal. Nous produisons de très bons passages qui nous permettent de prendre rapidement dix points avant de retomber dans nos travers avec un jeu trop lent et trop de dribbles. »

Un bilan positif pour des Haricots ambitieux. « Cette saison, nous visons la montée donc, si possible, la première place » nous précise Alex. « Dans le cas contraire, nous espérons terminer en dauphin du champion – à cette deuxième place que nous aurions dû accrocher la saison passée – et assumer les tours finaux.«

Versé dans la compétitive P4E, Belleflamme connait ses concurrents directs. « L’Etoile Jupille – que nous avons battu très, très difficilement au premier match – ainsi qu’Henri-Chapelle et Theux sont favoris, tout comme nous. Mais Othée réalise aussi un très bon début de championnat » conclut le jeune entraineur.