Une belle génération arrive à Belleflamme

https://www.liege-and-basketball.be/

Une belle génération arrive à Belleflamme où ça bosse dur, même pendant le confinement.

En nombre d’affiliés, Belleflamme est le plus grand club de la Province de Liège. « Une belle génération arrive du côté de Belleflamme » nous informe Maxime Clavier. « Il s’agit des futurs U16-U17 régionaux. C’est une équipe constituée de joueurs nés en 2005 – qui seront U16 l’année prochaine – et nous jouerons les deux championnats avec cette équipe. Cette saison, nous étions invaincus en U15 – et promis au titre! – et nous terminons cinquièmes de Wallonie dans la catégorie U16 avec ces U15. »

Malheureusement, l’arrivée du virus a stoppé net l’élan des Haricots. « Nous avions vraiment bossé comme des fous pour atteindre le titre. Nous avions un préparateur physique, Gaëtan Swartenbrouckx, qui a suivi nos jeunes pendant le mois d’août et leur a permis d’énormement progresser au niveau de l’explosivité » continue Max. « Cela fait maintenant quatre ans que je suis à la tête de ce groupe rempli de caractères mais, surtout, de compétiteurs. Ces petits gars ont été fabriqués à ma sauce pour en faire un groupe exceptionnel en termes de volonté et de motivation. Ils ont faim!«

Et pour combler l’appétit de ses ouailles et leur permettre de continuer leur progression malgré la période inédite que nous traversons, « Coach Max » a établi un sacré programme estival. « A cet âge, c’est compliqué de s’entrainer seul et intelligemment, encore plus avec le confinement et les risques liés au virus. Avec le préparateur physique, nous avons décidé de poursuivre les entrainements afin que mes joueurs puissent déjà préparer la prochaine saison » poursuit l’ailier des Haricots.

« Fier d’être leur entraineur »

Concrètement, les disciples de Max ont entre quatre et cinq sessions d’environ une heure par semaine. Certaines sont dédiées à la course, d’autres à travailler les appuis et le dribble ou encore le gainage et la corde à sauter. Ce programme, souhaité par l’ensemble des joueurs, durera de mai à juillet inclus. Les joueurs envoient leurs résultats à Maxime qui, lui-même, appelle en vidéo ses protégés pour effectuer certaines corrections et les motiver. « Si je ne suis pas disponible, ils se filment et m’envoient leurs vidéos que je regarde et je leur donne un feedback » nous précise-t-il. « Je suis impressionné par leur sérieux et leur engagement. Je ne les oblige à rien mais cet outil mis en place permet aussi de les occuper, de préparer la prochaine saison et également d’évacuer les tensions liées au climat anxiogène qui règne actuellement. »

Chez eux, au parc, avec les moyens du bord, les jeunes Haricots redoublent d’efforts et les résultats ne se font pas attendre. « Après deux jours, ils étaient déjà en nette amélioration et cela continue » applaudit Max qui réalise un dossier pour chacun de ses joueurs. « Je suis vraiment fier d’eux et d’être leur entraineur car, à leur âge, je n’aurai jamais trouvé une telle motivation. »